0:00

  |   A Mayotte: Le

Moulidi  مولىدي

 

Pratiquée par les hommes, Le Moulidi est le celèbre danse religieuse sur l'ile de Mayotte. Des Chants tirés sur le livre"le Barzangui", accompagné de danse traditionnelle qu'on appelle "le Coubadza" que les gestes repétées par les hommes.

  • 1

    Mabadzo Tchanga Chiconi (foundi Madi Hèdja)

  • 1

    Moulidi tchanga RAHAYI 2009 (Foundi bèda)

  • 1

    Moulidi Tchanga 1

  • 1

    MOULIDI TCHANGA MTSANGAMOUJI 2010 Rahayi

  • 1

    Moulidi Tchanga 2010 AVEC ACOUA CHICONI

  • 1

    MOULIDI Tchanga 2010

  • 1

    Moulidi Tchanga avec CHICONI MLIHA

  • 1

    Moulidi TCHANGA avec Foundi MAANROUF

Pratiquée par les hommes, Le Moulidi est le celèbre danse religieuse sur l'ile de Mayotte. Des Chants tirés sur le livre"le Barzangui", accompagné de danse traditionnelle qu'on appelle


"le Coubadza" que les gestes repétées par les hommes.

 

 ELKADRI MOULIDI de MTSANGAMOUJI

Foundi MADI HEDJA de Mtsangamouji
MABADZO avec la participation des dahalas de CHICONI MLIHA ACOUA à l'occasion du moulidi foundi MOUSSA MADI MARI ( que son âme repose en paix auprès de notre grand seigneur "ALLAH djaladjal")

 

          

Remerciement Duke 

MOULIDI quartier CENTVILLAS de MTSANGAMOUJILe Moulidi est un chant religieux accompagné d'instruments comme le « tari » (un instrument de musique d'origine perse et qui est monté sur un cadre à une membrane faite d'une peau de chèvre ou de mouton) et une pièce en métal qui produit un son aigu. Le Moulidi est pratiqué à Mayotte sur une fréquence de 3 Moulidis par mois dans toute l'île. C'est une activité réservée uniquement aux hommes et aux enfants de sexe masculin.


 Le Moulidi commence en générale vers 22h00 -- 23h00 sur la place publique couverte en générale d'une bâche pour protéger les gens de la pluie et contrairement au Dahira on recouvre le sol d'abord d'une bâche, ensuite on rajoute des tapis par-dessus les bâches. Les tapis sont destinés à soulager les participants car ils s'assoient en position accroupie, genoux au sol pendant des heures. Comme le Dahira, Le Moulidi peut durer jusqu'à 7h00 du matin et ils sont organisés sous forme de tournée dans toute l'île durant toute l'année. C'est-à-dire que chaque mois on a entre deux et 4 séances dans l'île. Les publicités se font à la fin de chaque Moulidi, à la radio ou de bouche à oreille. 

 

 RAHAYI 2009 Foundi bèda

 Un Moulidi est un événement public, sérieux, et qui concerne tout un village. C'est-à-dire que le jour où il y a un Moulidi dans un village toutes les familles ou environ 60 à 80% des familles du village y participent. On égorge entre 3 à 5 zébus, on prépare des centaines de kilos de riz, des centaines de kilos de farines, des dizaines de kilos de poissons, et on consomme des centaines de litres de lait, des dizaines de litre d'huile, etc... 

Un Moulidi d'un village peut accueillir une dizaine voir une quinzaine de « Dahala » (Groupe de danseurs) sachant qu'un village peut envoyer jusqu'à trois « Dahala ». Les invités « Dahala » arrivent entre 19h00 et 22h30. A leur arrivée, ils sont accueillis par les chefs de village et sont orientés vers différentes familles afin de se restaurer. Dans chaque quartier, on choisi quelques familles possédant une grande maison mais surtout une grande cour pour rassembler les denrées alimentaire en provenance des maisons limitrophes pour accueillir les « Dahala ». 

Les invités arrivent dans le village où se déroule le Moulidi , se restaurent, ensuite font une petite balade en groupe ou se dirigent tout droit vers la mosquée pour digérer tranquillement en attendant le début de la manifestation. Les gens qui ont de la famille dans le village en profitent pour leur rendre visite, et ceux qui osent et qu'on qualifierait de non sérieux se dirigent vers les places publiques pour draguer les filles. Chaque famille participant à l'événement invite des membres de la famille des autres villages notamment des filles pour l'aider à la préparation des plats et des gâteaux. LES DAHALAS "tchanga par chéou Bèda" . "Poroani par chéou Madi Dini".. "Chiconi par foundi Anrifadjati" — de MTSANGAMOUJI, MILIHA, ACOUA , MTSANGADOUA, MTZAMBORO, LABATTOIR PAMANDZI , BANDRELE , d'autres villages aussi de l'ile de MAYOTTE , et ainsi notre voisin ZANZIBAR pratiquent le moulidi à l'honneur de notre seigneur ALLAH"djaladjal" le plus grand "allahakbar" et de son messager notre prophete MAHOMET (S.A.W)

 

          

Remerciement Duke 

MOULIDI est un chant religieux accompagné d'instruments comme le « tari » (un instrument de musique d'origine perse et qui est monté sur un cadre à une membrane faite d'une peau de chèvre ou de mouton) et une pièce en métal qui produit un son aigu. Le Moulidi est pratiqué à Mayotte sur une fréquence de 3 Moulidis par mois dans toute l'île. C'est une activité réservée uniquement aux hommes et aux enfants de sexe masculin


 Le Moulidi commence en générale vers 22h00 -- 23h00 sur la place publique couverte en générale d'une bâche pour protéger les gens de la pluie et contrairement au Dahira on recouvre le sol d'abord d'une bâche, ensuite on rajoute des tapis par-dessus les bâches. Les tapis sont destinés à soulager les participants car ils s'assoient en position accroupie, genoux au sol pendant des heures. Comme le Dahira, Le Moulidi peut durer jusqu'à 7h00 du matin et ils sont organisés sous forme de tournée dans toute l'île durant toute l'année. C'est-à-dire que chaque mois on a entre deux et 4 séances dans l'île. Les publicités se font à la fin de chaque Moulidi, à la radio ou de bouche à oreille.

 

 Moulidi Tchanga

 Un Moulidi est un événement public, sérieux, et qui concerne tout un village. C'est-à-dire que le jour où il y a un Moulidi dans un village toutes les familles ou environ 60 à 80% des familles du village y participent. On égorge entre 3 à 5 zébus, on prépare des centaines de kilos de riz, des centaines de kilos de farines, des dizaines de kilos de poissons, et on consomme des centaines de litres de lait, des dizaines de litre d'huile, etc... 

Un Moulidi d'un village peut accueillir une dizaine voir une quinzaine de « Dahala » (Groupe de danseurs) sachant qu'un village peut envoyer jusqu'à trois « Dahala ». Les invités « Dahala » arrivent entre 19h00 et 22h30. A leur arrivée, ils sont accueillis par les chefs de village et sont orientés vers différentes familles afin de se restaurer. Dans chaque quartier, on choisi quelques familles possédant une grande maison mais surtout une grande cour pour rassembler les denrées alimentaire en provenance des maisons limitrophes pour accueillir les « Dahala ». 

Les invités arrivent dans le village où se déroule le Moulidi , se restaurent, ensuite font une petite balade en groupe ou se dirigent tout droit vers la mosquée pour digérer tranquillement en attendant le début de la manifestation. Les gens qui ont de la famille dans le village en profitent pour leur rendre visite, et ceux qui osent et qu'on qualifierait de non sérieux se dirigent vers les places publiques pour draguer les filles. Chaque famille participant à l'événement invite des membres de la famille des autres villages notamment des filles pour l'aider à la préparation des plats et des gâteaux. LES DAHALAS "tchanga par chéou Bèda" . "Poroani par chéou Madi Dini".. "Chiconi par foundi Anrifadjati"... On a aussi des dahalas à ACOUA, PAMANDZI, MLIHA, MTZAMBORO, TSINGONI......etc..

 

          

Remerciement Duke 

MOULIDI  est un chant religieux accompagné d'instruments comme le « tari » (un instrument de musique d'origine perse et qui est monté sur un cadre à une membrane faite d'une peau de chèvre ou de mouton) et une pièce en métal qui produit un son aigu. Le Moulidi est pratiqué à Mayotte sur une fréquence de 3 Moulidis par mois dans toute l'île. C'est une activité réservée uniquement aux hommes et aux enfants de sexe masculin.


 Le Moulidi commence en générale vers 22h00 -- 23h00 sur la place publique couverte en générale d'une bâche pour protéger les gens de la pluie et contrairement au Dahira on recouvre le sol d'abord d'une bâche, ensuite on rajoute des tapis par-dessus les bâches. Les tapis sont destinés à soulager les participants car ils s'assoient en position accroupie, genoux au sol pendant des heures. Comme le Dahira, Le Moulidi peut durer jusqu'à 7h00 du matin et ils sont organisés sous forme de tournée dans toute l'île durant toute l'année. C'est-à-dire que chaque mois on a entre deux et 4 séances dans l'île. Les publicités se font à la fin de chaque Moulidi, à la radio ou de bouche à oreille.

 

Rahayi  MOULIDI MTSANGAMOUJI 2010 

 Un Moulidi est un événement public, sérieux, et qui concerne tout un village. C'est-à-dire que le jour où il y a un Moulidi dans un village toutes les familles ou environ 60 à 80% des familles du village y participent. On égorge entre 3 à 5 zébus, on prépare des centaines de kilos de riz, des centaines de kilos de farines, des dizaines de kilos de poissons, et on consomme des centaines de litres de lait, des dizaines de litre d'huile, etc... 

Un Moulidi d'un village peut accueillir une dizaine voir une quinzaine de « Dahala » (Groupe de danseurs) sachant qu'un village peut envoyer jusqu'à trois « Dahala ». Les invités « Dahala » arrivent entre 19h00 et 22h30. A leur arrivée, ils sont accueillis par les chefs de village et sont orientés vers différentes familles afin de se restaurer. Dans chaque quartier, on choisi quelques familles possédant une grande maison mais surtout une grande cour pour rassembler les denrées alimentaire en provenance des maisons limitrophes pour accueillir les « Dahala ». 

Les invités arrivent dans le village où se déroule le Moulidi , se restaurent, ensuite font une petite balade en groupe ou se dirigent tout droit vers la mosquée pour digérer tranquillement en attendant le début de la manifestation. Les gens qui ont de la famille dans le village en profitent pour leur rendre visite, et ceux qui osent et qu'on qualifierait de non sérieux se dirigent vers les places publiques pour draguer les filles. Chaque famille participant à l'événement invite des membres de la famille des autres villages notamment des filles pour l'aider à la préparation des plats et des gâteaux. LES DAHALAS "tchanga par chéou Bèda" . "Poroani par chéou Madi Dini".. "Chiconi par foundi Anrifadjati" — de MTSANGAMOUJI, MILIHA, ACOUA , MTSANGADOUA, MTZAMBORO, LABATTOIR PAMANDZI , BANDRELE , d'autres villages aussi de l'ile de MAYOTTE , et ainsi notre voisin ZANZIBAR pratiquent le moulidi à l'honneur de notre seigneur ALLAH"djaladjalal" le plus grand "allahakbar" et de son messager notre prophete MAHOMET (S.A.W)

 

          

Remerciement Duke 

Moulidi Tchanga MTSANGAMOUJI MAYOTTE 2010 AVEC ACOUA CHICONI
MOULIDI Tchanga de Mtsangamouji MAYOTTE 2010 avec la participation de CHICONI MTSANGAMOUJI
Dahala moulidi MAYOTTE . Tchanga, Chiconi , Acoua, Mliha, Mtsangadoua, Mtzamboro, Poroani, Bandraboua, Bandrelé ,
Moulidi TCHANGA de Mtsangamouji MAYOTTE avec la participation de foundi MAANROUF

 

 

 

 

 

 Evénements culturels:

Aucun évènement à venir!

Mosquée de M'tsangamouji

  • icon
    Rue Bacar Ridjali 97656 M'tsangamouji (Mayotte).

Agenda

Aucun évènement dans le calendrier
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31