| A Mayotte: Le
  • Mosquée de M'tsangamouji - Rue de Bacar Ridjali 97650 M'TSANGAMOUJI

Image

Flash Info

Boukhari rapporte en effet

Boukhari rapporte en effet: «Chaque Lundi Abou Lahab est libéré de son châtiment, dans sa tombe, parce que de son vivant il libéra sa servante Thouwayba lorsqu'elle lui rapporta la nouvelle de la naissance du Prophète (s) son neveu».

Abbas (RA) rapporte qu'il a vu Abou Lahab dans un rêve. Alors il lui demanda dans quel état il était Abou Lahab lui répondit : «Bien que j'ai été l'oncle d'un tel noble et glorieux prophète, je ne croyais pas en lui. Ainsi, au lieu d'être honoré et de recevoir la dignité dans l'au-delà, je suis en honte. Cependant, par deux actes de bonté qu'Allah m'octroie pour mon bonheur lors de la naissance de mon neveu et du fait que j'ai libéré un e de mes esclaves, mon état est quelque peu différent de celui des autres habitants de l'Enfer «Mon premier privilège est que du dimanche soir au mardi matin ma souffrance est allégée. La seconde est que, l'ensemble du lundi, un liquide froid sort entre mon pouce et le majeur. Je tiens mes doigts dans ma bouche et peux ainsi me rafraîchir en buvant ce liquide. J'aime cette faveur dont je bénéficie pour la joie que j'ai ressenti le lundi de la naissance du Prophète (saw) J'étais si heureux d'entendre parler de la naissance du Messager que j'ai libéré Thuwayba, mon esclave. C'est pourquoi mon tourment est facilité en cette nuit de la semaine. je l'ai fait avec ces doigts et lui dit d'aller s'occuper l'enfant. J'ai maintenant le plaisir de boire du jus frais qui sort de mes doigts. »

Aussi Allah n'a pas retiré à Abou Lahab le bénéfice de sa bonne action le jour de la naissance du Prophète (Saw). Selon 'Ourwa, lorsque le Prophète (sw) est né, c'est Thouwayba qui en a annoncé la bonne nouvelle à son oncle Aboû Lahab - qui était son maître - Elle lui dit: "Certes cette nuit 'Abdullâh vient d'avoir un fils." Alors en s'en réjouissant, Abû Lahab l'a libérée. C'est pourquoi, Allâh ne l'a pas privé de récompense ce dernier, en l'abreuvant après sa mort à travers le creux [de sa main] à l'origine du pouce. En partie par al-Bukhârî n°4813

Image

Image
Emission Chants Réligieux
Tous les Vendredis:- 7h00 à Midi- 18h00 à Minuit

     Nos Cultures en Vidéo

 
Madarassati Kouraychia - Ya Allah
 
Madarassati Hamidia - Allah la y Lah
 
Moulidi Tchanga avec CHICONI MLIHA
 
Dahira tchanga MTSANGAMOUJI quartier fangalatorou
 
Moulidi TCHANGA avec Foundi MAANROUF
 
Maoulida cheingué à M'tsangamouji ( Mayotte )
 
Moulidi Tchanga 1
 
Dahira de l'Ide M TSANGAMOUJI 2013
 
Madarassati Chifainya - Alamtara
 
Mabadzo Tchanga Chiconi (foundi Madi Hèdja)
 
Moulidi tchanga RAHAYI 2009 (Foundi bèda)
 
Moulidi Tchanga 2010 AVEC ACOUA CHICONI
 
Maoulida chégué TCHANGA de MTSANGAMOUJI MAYOTTE (chégué Lavigie) 2005
 
MOULIDI TCHANGA MTSANGAMOUJI 2010 Rahayi
 
Madarassati Routoubania - Saratina
 
MOULIDI Tchanga 2010

Nos Cultures

Différentes cultures religieuses pratiquées:

Moulidi | Dahira | Maoulida | Déba

Image


Mosquée de M'tsangamouji
Rue de Bacar Ridjali
97650 M'TSANGAMOUJI

Emission Chants Réligieux
Tous les Vendredis:- 7h00 à Midi- 18h00 à Minuit