| A Mayotte: Le
  • Mosquée de M'tsangamouji - Rue de Bacar Ridjali 97650 M'TSANGAMOUJI

Image

Flash Moultaqanour

« Oumra Soulhoul Houdhay-bia ». Cela s'est passé à la 6ème année de Hégire au mois de Dhoul Kaand

L'objectif visait par les musulmans sur cette Ou-mra était de faire en sorte de se rapprocher des lieux sacrées, qui est la mosquée de la Mecque et plu.

Mouhammad Aboul Mawahib, qu'Allah soit satisfait de lui, rajoute dans ses propos que la meilleur invocation des gens d'Allah est la suivante: " Alhamdoulillah, Astahfiroulloih wala haoula wa-la qouoita ila billahi. Puis rajoute: "Machaalloih wala haou-la wala kouoita ila billahi". car c'est une récitation d'Imam Malik raluialloih anhou dont il en prononçait très couramment. Il est allé même jusqu'à l'écrire sur sa porte en justifiant que 'le Paradis d'une personne se trouve dans son foyer".

Allah soubhanahou wa taanla nous dit dans la sourate Al Kahf: "Si une personne prononce la récitation ci-dessous avant d'entrer dans sa maison, elle y sera épargné de tout vol."

Aboul Mawahib qui signifie le père des dons et de son vrai nom , Ambdoul Oihab bin Ahmad bin Anli Achanrani. Chanrani car il a vécu dans une ville Egyptienne appelé Monofia, d'où venait sont grand père. Sa famille vient de la ville de Tilmitani et s'y est installée dans la campagne d'Égypte. Ils y étaient resté par le fait de suivre la confrérie (toirika) d'Abou Madyane de Maghreb, Maroc. Il est né en 898. à la mort de son père il n'avait personne pour l'élever. Il est allé au Caire dont il s'installa dans une mosquée appelé Amboul Ambass likhamri. Pendant 17 ans il s'est instruit et il a enseigné. Il a également passé son temps à pratiquer. Il a rencontré certains grand savants de l'époque dont Djalalidine Suyuti, Zakaria Al Ansoir, Imam Ramli, Nassurdine Laqani et Tamanou, qu'Allah les agrée dans sa miséricorde. Il a donc appris de ses savants l'islam, la langue arabe, la base du soufisme, la traduction du Qur'an, la jurisprudence (fikh) et les hadiths du Prophète soilalloih an-layhi wa salam. A la suite il s'est contenté de trouver un cheikh pour lui guider. Il a finit par trouver Anli Al khawass, son cheikh. Ce dernier lui a dressé le chemin et c'est à partir de là qu'il est devenu Imam et donc il est connu. Depuis qu'il a connu Anli Al khawass il n'a pas cessé de parler de lui alors qu'avant c'était souvent Zakaria Al Ansoir.

 

Source journal N° 141 du Jeudi 13 juin 2013

Image

Image
Emission Chants Réligieux
Tous les Vendredis:- 7h00 à Midi- 18h00 à Minuit

     Nos Cultures en Vidéo

 
Dahira de l'Ide M TSANGAMOUJI 2013
 
Dahira tchanga MTSANGAMOUJI quartier fangalatorou
 
Maoulida chégué TCHANGA de MTSANGAMOUJI MAYOTTE (chégué Lavigie) 2005
 
Mabadzo Tchanga Chiconi (foundi Madi Hèdja)
 
Madarassati Kouraychia - Ya Allah
 
Madarassati Hamidia - Allah la y Lah
 
Maoulida cheingué à M'tsangamouji ( Mayotte )
 
Moulidi TCHANGA avec Foundi MAANROUF
 
Madarassati Chifainya - Alamtara
 
MOULIDI Tchanga 2010
 
MOULIDI TCHANGA MTSANGAMOUJI 2010 Rahayi
 
Moulidi Tchanga 1
 
Moulidi Tchanga 2010 AVEC ACOUA CHICONI
 
Moulidi tchanga RAHAYI 2009 (Foundi bèda)
 
Madarassati Routoubania - Saratina
 
Moulidi Tchanga avec CHICONI MLIHA

Nos Cultures

Différentes cultures religieuses pratiquées:

Moulidi | Dahira | Maoulida | Déba

Image


Mosquée de M'tsangamouji
Rue de Bacar Ridjali
97650 M'TSANGAMOUJI

Emission Chants Réligieux
Tous les Vendredis:- 7h00 à Midi- 18h00 à Minuit